À propos

Né à Québec, j’ai d’abord concentré mon énergie sur le plan sportif (Gagnant de la coupe Mémorial en 1971 avec les Remparts de Québec). Parallèlement, je m’intéresse à la lecture, à l’écriture, à la chanson et à la musique. J’ai poursuivi mes études de Lettres au cégep de Limoilou. J’ai aussi suivi des cours de piano durant quelques années, d’harmonie et de théorie musicale.

J’ai écrit mes premiers textes à l’adolescence. Mes premières chansons, mes premières (paroles et musique) en tant que membre de la SOCAN datent d’un peu plus tard. Et une centaine de chansons encore plus tard… Grâce à ma persévérance et au concours de Jehan Valiquet, éditeur chez le Groupe Musinfo, j’ai enfin fait mon entrée dans la chanson québécoise.

J’ai ainsi signé quelques textes et musiques pour différents artistes, notamment Natasha St-Pier (Il ne sait pas) et Nathalie Lessard (On ne refait pas le monde). J’ai également obtenu un disque d’or en 2001 pour ma participation (Il ne sait pas) et (J’ai cru trouver l’amour) à l’album de Natasha St-Pier (Je n’ai que mon âme).

Bien que je sois avant tout auteur-compositeur, je me suis commis en tant qu’auteur-compositeur-interprète à quelques occasions, plus particulièrement lors de l’inauguration du centre d’art La Chapelle ainsi qu’au Pavillon Edwin-Bélanger situés à Québec.

De plus, j’ai fait partie de l’Ensemble de musique sacrée de Québec au cours des années 2003 et 2004. Plus tard, j’ai prêté ma voix au répertoire liturgique en chantant à une soixantaine de funérailles. Avec beaucoup de plaisir et de respect, j’ai à maintes occasions égayé les heures de plusieurs aînés en interprétant des chansons à saveur populaire.

Outre le piano, j’ai en cours de route touché à plusieurs autres instruments : orgue, guitare, saxophone, harmonica chromatique et mélodica. J’ai en même temps occupé un poste de fonctionnaire durant trente-cinq années, ce qui ne m’a pas empêché d’écrire un recueil de nouvelles (Un silence de mort) et un roman (Samuel et David).